Le modèle relationnel ... quelques bases

Le modèle relationnel a été défini pour décrire et manipuler les tables d'une base de données relationnelle, il est fondé sur la théorie mathématiques des relations qui est construite à partir de la théorie des ensembles.

Rappelons qu'une table contient les données relatives à une collection d'objets de même nature. Chaque ligne de la table décrit les données relatives à un objet particulier tandis que les colonnes définissent les caractéristiques qui lui sont associées.

Les lignes d'une table doivent être distinctes et les tables doivent pouvoir être liées entre elles.

Le modèle relationnel a été introduit par E. Codd pour fournir un modèle ensembliste simple pour décrire et manipuler des ensembles d'enregistrements. D'après George Gardarin, les objectifs associés à ce modèle sont les suivants :

  • permettre un haut degré d'indépendance des applications et des données,
  • fournir une base solide pour traiter les problèmes de cohérence et de redondance des données,
  • permettre le développement de langages de manipulation de donnéees non procéduraux basés sur des théories solides,
  • être un modèle extensible pour représenter et manipuler des données complexes,
  • être un standard pour la description et la manipulation des bases de données.

Il ne s'agit pas ici d'aborder tous les points qui font la force du modèle relationnel mais d'introduire les concepts de base pour comprendre le fonctionnement des bases de données relationnelles.

Le modèle relationnel fournit les bases pour construire une représentation cohérente et non redondante d'un ensemble de données en vue de construire une base de données.

Quelques exercices corrigés sur les opérations de base de l'algèbre relationnelle sont proposés à cette page.